LIVRAISON GRATUITE SUR TOUS NOS ARTICLES ! 🏇

Combien d'eau boit un cheval par jour ?

Publié par Corentin Vissy le

Combien d'eau boit un cheval par jour ?

As-tu déjà été frustré par un cheval qui refuse de boire de l'eau ? Un idiome métaphorique qui date du 12ème siècle et qui se trouvait dans le recueil de proverbes de John Heywood en l'an 1546 déclare "Vous pouvez mener un cheval à l'eau, mais vous ne pouvez pas le faire boire." La citation peut être interprété comme signifiant que tu peux donner à quelqu'un l'occasion de faire quelque chose, mais que tu ne peux pas le forcer à le faire réellement ; ou que les gens, comme les chevaux, ne feront que ce qu'ils ont l'intention de faire.

Les propriétaires de chevaux peuvent penser à ce dicton lorsqu'ils sont confrontés à un cheval qui refuse de boire. La comparaison pourrait être plus qu'un message, car le manque d'ingestion par un cheval est une immense préoccupation. La consommation d'eau est extrêmement importante dans le processus digestif pour éviter les coliques, la déshydratation et d'autres maladies mortelles.

chevaux qui boivent


Quelle quantité d'eau un cheval consomme-t-il par jour ?


Le cheval consomme en moyenne et selon ses besoins, entre 20 et 60 litres d'eau douce par jour. Tout comme les humains, les chevaux ont des besoins différents en termes de quantité d'eau.

Un cheval privé de nourriture, mais approvisionné en eau potable, est capable de survivre 20 à 25 jours. A l'inverse, un cheval privé d'eau ne peut vivre que 3 à 6 jours.

Après avoir manqué d'eau pendant deux jours, un cheval peut refuser de manger et présenter des signes de coliques et d'autres maladies mortelles.

Il est donc très important que le cheval ait toujours à disposition une eau propre, et sans goût particulier. En effet, le goût de l'eau peut avoir un impact sur l'abreuvement des chevaux. Si le cheval se trouve dans un endroit où l'eau de boisson n'a pas le même goût que l'eau de la maison, il peut refuser de boire. Il est possible d'aromatiser l'eau potable avec du sirop ou du jus de pomme si besoin pendant quelques jours, en cas de soucis.


Le cheval est également sensible à la propreté de l’eau. Il faut donc impérativement vérifier l'état des abreuvoirs et les nettoyer dès qu'ils présentent des développements anormaux d'algues, de couleurs, présence de crottins dedans...

abreuvoir cheval


Préoccupations relatives aux conditions météorologiques saisonnières

Tout comme les humains, un cheval apprécie en plein été une eau plus fraîche, mais en hiver dans les situations plus froides, il n'est pas forcément bon de lui fournir une eau trop froide ou à l'état semi-gelée, ce qui peut lui causer des troubles digestifs. Des propriétaires de chevaux ont aussi découvert que le réchauffement de l'eau de boisson de leur cheval pendant l'hiver entraîne une augmentation de sa consommation d'eau.


Les chevaux domestiques dépendent de la consommation de fourrage composé d'une variété d'herbes et d'aliments de type herbacé. En été, si le cheval a l'avantage de brouter quotidiennement dans des pâturages d'herbes fraîches, il pourra consommer de l'eau grâce à l'apport d'herbes, qui contiennent de grandes quantités d'eau. Cela pourrait réduire le désir du cheval d'obtenir de l'eau par la boisson. En hiver à l'inverse, le cheval dépend du fourrage d'herbes sèches ou de foin, qui contient une plus faible concentration d'eau. Par conséquent, un cheval peut avoir besoin d'une augmentation de l'eau offerte pendant les mois d'hiver, plus que pendant les périodes de pâturage.

 

Travail du cheval 


Pendant les différentes saisons, l'utilisation d'un cheval par l'homme se reflète dans les conditions météorologiques saisonnières. Les propriétaires de chevaux (non professionnels) ont en effet tendance à moins monter ou utiliser leurs chevaux pendant les mois froids d'hiver. Lorsque le printemps arrive et se prolonge dans les mois d'été, le cheval est généralement plus actif pour la reprise des concours, des randonnées...

Il est important que les chevaux ne soient pas déshydratés et qu'ils ne boivent pas d'un coup une grande quantité d'eau avant une effort intense (estomac chargé d'eau et distendu) qui pourrait finir en coliques.

 

La déshydratation chez les chevaux 

 

La déshydratation chez les chevaux est une situation extrêmement grave et peut se produire lors d'un effort intense pendant de fortes chaleurs, dans des situations stressantes ou en cas de diarrhée. Un manque d'eau peut induire un manque d'électrolytes. Les électrolytes comprennent des minéraux comme le sodium, chlorure et potassium. Ce manque de minéraux essentiels peut également entraîner une insuffisance rénale chez le cheval, si celui-ci n'est pas réhydraté rapidement.

Les propriétaires de chevaux peuvent suspecter une déshydratation chez leur cheval en reconnaissant les signes suivants : œil enfoncé ou terne, léthargie, peau et bouche sèches, flancs relevés, dépression ou salive excessivement épaisse. Un autre signe de déshydratation est un taux élevé de protéines dans le sang, qui peut être déterminé par une prise de sang. Les chevaux présentent souvent l'un de ces signes ou une combinaison de ces signes.

Une manière simple, mais pas toujours précise, de juger de la déshydratation chez les chevaux consiste à effectuer un simple test de pincement de la peau. Pincez un pli de la peau du cheval, puis relâchez-le. La peau doit immédiatement revenir à sa position naturelle. Si la peau reste sur une crête de deux à cinq secondes, cela peut être un signe de légère déshydratation. Plus la peau reste longtemps sur une crête, plus le manque d'eau dans l'organisme du cheval peut être grave. Une peau qui reste dans une crête pendant dix à quinze secondes est l'alerte pour une assistance vétérinaire immédiate, car la peau présente des signes de déshydratation sévère.

Pratiques pour éviter les déshydrations :

 

  • Toujours vérifier l'eau à disposition des chevaux
  • Nettoyer régulièrement les abreuvoirs
  • Penser à emmener de l'eau en cas de transport ou déplacement
  • En cas de fortes chaleurs, si le cheval doit faire un effort intense et a du mal à boire, penser à aromatiser l'eau et aux électrolytes en poudre à rajouter dans l'eau.
  • En cas de doute, observe bien ton cheval et effectue fréquemment le "test du pincement".

 

eau cheval


Pour plus d'informations concernant l'alimentation de ton cheval, n'hésite pas à consulter notre article : COMMENT BIEN NOURRIR MON CHEVAL ? CONSEILS EN ALIMENTATION

← Article précédent Article suivant →