LIVRAISON GRATUITE SUR TOUS NOS ARTICLES ! 🏇

LES PROTECTIONS ANTI-MOUCHES POUR LES CHEVAUX

Publié par Corentin Vissy le

LES PROTECTIONS ANTI-MOUCHES POUR LES CHEVAUX

Tu es propriétaire d’un cheval ? Alors tu connais forcément les désagréments de l’été et des fortes chaleurs pour les chevaux. Si tu cherches des informations pour savoir comment mieux les protéger nous allons te donner quelques pistes pour lutter efficacement contre les insectes.

<br>

mouches chevaux

source : equinet

<br>

Pourquoi les insectes s’en prennent-ils aux chevaux ?

Les insectes sont irrémédiablement attirés par la transpiration des animaux (qui leur procure un petit goût salé), la saleté, la poussière et les zones humides. Les insectes trouvent également de quoi manger dans les poils et les crins des équidés. Les chevaux qui régulent leur température grâce à la sudation, contrairement aux chiens ou aux chats qui halètent, sont donc particulièrement exposés surtout s’ils vivent tout le temps dehors sans abris pour se protéger, car dès lors qu’ils vont travailler ou qu’il fait très chaud ils vont transpirer.

La présence des zones humides comme les lacs ou étangs marécageux par exemple décuplent le nombre d'insectes et peuvent être particulièrement pénible pour la tranquillité des chevaux. Les crottins sont également une source d’attrait pour les mouches dans les prés des chevaux.

Certains chevaux sont plus sensibles que d’autres et supportent très mal les piqûres, ce qui peut engendrer un fort besoin de se frotter ou se gratter jusqu’à se faire mal et s’arracher les poils ou la peau. On parle aussi des dermites estivales dans le cas des chevaux allergiques aux piqûres de moucherons qui leur provoque de très fortes démangeaisons.

<br>

Quels insectes peuvent s’en prendre aux chevaux ?

Il n’y a pas que les mouches qui sont attirés par nos chevaux mais tous les insectes volants. On retrouve souvent autour d’eux des taons, mouches plates, moustiques… Pour se nourrir, ils vont piquer la peau du cheval et sucer leur sang. La piqûre de ces insectes est agressive et fait mal aux chevaux qui peuvent réagir violemment et cela peut avoir des conséquences sur leur santé en leur véhiculant des maladies, notamment en cas de plaies ouvertes.

Les mouches plates sont un peu à part car elles se logent souvent entre les jambes ou au niveau de la vulve ou de l'anus des chevaux. Elles mordent les chevaux et leur font mal. Il faut également faire très attention à la présence de tiques dans certaines pâtures ou en lisière de forêt car ils peuvent véhiculer des maladies très graves comme la maladie de Lyme ou la Piroplasmose.

<br>

Comment pouvons-nous protéger nos chevaux contre les insectes ?

Il faut savoir qu’en milieu naturel, les chevaux supportent assez bien la présence d’insectes grâce à leurs crins (toupet et crinière) et au fouettement de leur queue. Il est donc important de laisser une longueur de crins convenables aux chevaux vivant au pré. Ils peuvent aussi frapper le sol avec leur sabot, secouer la tête ou faire frémir leur peau pour chasser les mouches présentes. Ils se roulent également pour se couvrir de boue ou de sable et se mettre un film protecteur sur la peau.

Dans un troupeau, ils s’entraident souvent entre eux en faisant du « tête à queue » pour permettre à la queue de chacun de balayer la tête de l’autre et enlever les mouches présentes.

<br>

1) Le masque anti-mouche

masque anti-mouche

source : le paturon

<br>

Le masque anti-mouche est la protection basique la plus simple et la plus utile aux chevaux de nos jours. Il permet de protéger les yeux des chevaux et leurs oreilles qui sont des endroits particulièrement attaqués par les insectes. Le signe bien connu d’un cheval qui est embêté par les mouches est qu’il secoue la tête pour qu’elles partent. Dès lors où tu lui mettras un masque tu verras qu’il arrêtera de le faire.

La 1ère chose à faire est de choisir entre un intégral qui va couvrir les yeux et les oreilles de ton cheval ou seulement les yeux, sans oreilles. En effet, certains ne supportent pas qu’on leur couvre les oreilles et l’enlèveront à coup sûr. Il existe aussi des masques qui vont jusque sur les naseaux qu’on appelle anti UV pour protéger ceux qui ont la peau rose, des coups de soleil.

Les matières peuvent être en polyester ou en lycra (plus fin) mais se déchirent plus vite…

Il existe différentes tailles de masques : Full pour les chevaux, Cob pour les petits chevaux, Poney pour les poneys et Trait pour les chevaux plus grands et costaux. Si tu ne prends pas la bonne taille son masque va bouger ou trop le serrer et lui causer des frottements, ça sera inconfortable pour ton cheval et encore une chance de plus qu’il finisse par terre dans le champ.

A toi de choisir celui qui correspondra le mieux à ton cheval !

Petit conseil : choisis un modèle solide surtout si tu as un petit malin qui arrive à les enlever ou qu’il est en troupeau. Opte également pour une touche de couleur si tu souhaites le retrouver facilement dans ton pré quand ton cheval arrive à l’enlever. 

 

 2) La couverture anti-mouche

chemise anti-mouches

source : décathlon

<br>

Une couverture anti-mouche est faite d’une matière légère pour ne pas porter trop chaud aux chevaux et de manière à couvrir en grande partie leur corps pour empêcher les mouches de se poser dessus. Elle les protège des piqûres d’insectes et leur rend la vie plus agréable en cas d’infestation d’insectes ou pour les chevaux sensibles. Comme pour les masques, il faut veiller à acheter la bonne taille en adéquation avec la carrure de son cheval (voir guide de taille ici).

 

3) Les produits naturels ou chimiques

Il existe de nombreux produits répulsifs contre les insectes vendus dans les magasins spécialisés, pour soulager les chevaux pendant le travail ou la journée. On peut les trouver sous forme de spray à pulvériser, shampoing, roll-on à passer sur leur peau ou avec une éponge.

Les produits naturels sont généralement à base de citronnelle, vinaigre ou d’huiles essentielles qui sont des répulsifs naturels. Mais pour être efficaces, ils doivent être renouvelés plusieurs fois dans la journée.

produit anti-mouches

source : cheval energy

<br>

Pour les produits chimiques ce sont des insecticides à base de molécules comme l’Icaridine et la Cyperméthrine. Les plus connus sont le Tri-tech, le Flymask, l’Equifly et l’Emouchine. Ils ont une action jusqu’à 15 jours et peuvent avoir une odeur plus ou moins forte qui peut être désagréable. Ce sont des biocides auxquels il faut faire attention, aussi bien pour les humains que pour les chevaux car ils peuvent être cancérigènes. Il ne faut pas dépasser les doses recommandées, bien les stocker à l’abri, ne pas utiliser plusieurs produits en même temps et ne pas en mettre sur les muqueuses des chevaux.

 

 4) Recette à base de produits naturels

Pour ceux qui ne souhaitent pas mettre de produits chimiques sur leurs chevaux, il existe de nombreuses recettes à faire soi-même à la maison, qui ont déjà prouvé leur efficacité.

En voici une par exemple : 

  • 1/ 4 d'eau
  • 1/4 de vinaigre (blanc, de vin ou de cidre )
  • 1/4 de jus de citron (a éviter si ton cheval est sensible aux coups de soleil).
  • 1/4 d'huile végétale (amande douce, olive ou noix de coco)

Ou une autre

  • 700 ml d’eau
  • 250 ml de vinaigre de cidre
  • 30 gouttes d’huile essentielle de géranium
  • 30 gouttes d’huile essentielle de citronnelle

Si tu souhaites varier les huiles, tu peux aussi opter pour une huile essentielle de lavande ou menthe poivrée.

<br>

 5) Les pièges à mouches & taons

piège à taons

 <br>

source : clôture électrique

<br>

La dernière méthode qui peut agir sur les insectes et particulièrement sur les mouches et les taons est un piège à ballon noir. Fabriqué spécialement pour attirer les mouches et taons grâce à son exposition à la chaleur du soleil, il capture ensuite une grande proportion des insectes environnants dans son réservoir. Il faut les fixer à côté des zones où sont les chevaux comme les prés ou la carrière. L'avantage est que ce système est simple à mettre en place et non toxique pour l’environnement.

 

6) Surveillance quotidienne

La dernière manière d’aider nos chevaux est de les surveiller quotidiennement, de vérifier qu’ils ne présentent pas de blessure ou piqûre, de mouches plates ou une tique accrochée (même jusque dans leur crinière bien cachée). S’ils en présentent, il faut enlever les mouches plates avec les mains et les écraser avec les doigts, car elles sont coriaces. Si tu n'y arrives pas, l'astuce est de mouiller la zone à l'endroit où elles sont pour les rendre moins virulentes et les attraper. Pour attraper les tiques, il faut le faire avec la pince spéciale et bien enlever la tête en même temps. Il faut savoir qu’il n’existe aucun vaccin contre les maladies véhiculées par les tiques, il faut donc bien y faire attention, car plus une tique restera accrochée longtemps sur un cheval, plus la probabilité de transmission sera élevée si elle est atteinte d’une maladie.

Enfin, l'idéal est de leur fournir un abri pendant les grandes chaleurs pour se protéger ou des zones d'ombres dans les pâtures.

 

Eté comme hiver, chaque saison a son lot d’avantages et d’inconvénients : après avoir mis ou enlevé les couvertures de ton cheval l’hiver, profite bien du printemps car c’est la belle saison pour eux. En effet, il n'y a pas d’artifices à leur mettre et l’herbe bien verte commence à pointer le bout de son nez. Ensuite, la saison chaude arrive bien vite et tu vas devoir investir dans des équipements comme les masques anti-mouches pour lutter contre les insectes, surtout si ton cheval y est sensible.

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire