56 anecdotes sur les chevaux

56 anecdotes sur les chevaux

de lecture - mots

  1. Les chevaux ont un champ de vision presque parfait.

Le positionnement latéral des yeux des chevaux leur permet d’avoir une vision à 350° : une caractéristique utile quand il s’agit d’échapper aux prédateurs ! Les chevaux ont les plus grands yeux de tous les animaux connus.

 

  1. Les chevaux ont leur propre système de mesure.

Dans les pays anglo-saxons, l'unité de mesure de la taille d'un cheval est « la main », ce qui équivaut à 4 pouces ou 101,6 mm.

Tu veux un exemple ? un cheval de 4,5 h de hauteur mesure 4,5 mains et 5 pouces de hauteur. Note bien que les mains ne sont utilisées que pour mesurer la taille d'un cheval. Selon le système métrique, leur poids est mesuré en kilogrammes.

 

  1. Le vieux Billy était le plus vieux cheval qui ait jamais vécu.

Né en Angleterre en 1760, le Old Billy a servi de cheval de trait, tirant des barges sur les canaux. Old Billy a vécu jusqu'en 1822, prenant définitivement sa retraite à l'âge de 62 ans. Sa tête a ensuite été préservée, et est actuellement exposée au musée de Manchester.

 

4. Pour notre époque, Sugar Puff détient le record du plus vieux cheval.

Le Livre Guinness des records du monde classe Sugar Puff, 56 ans, comme le plus vieux cheval du monde. Le hongre Shetland-Exmoor est mort en 2007 dans sa ville natale du Sussex, au Royaume-Uni. Jusqu'à présent, aucun cheval n'a réussi à égaler ou à battre son record.


5. Les chevaux de compétition ont un anniversaire commun.

Pour des raisons de standardisation, on ne tient pas compte du mois et du jour de naissance de la plupart des chevaux de compétition. Ils partagent plutôt leur anniversaire le 1er janvier dans l'hémisphère nord et le 1er août dans l'hémisphère sud.

La seule exception concerne les chevaux destinés à l'endurance, qui continuent à utiliser leur date de naissance réelle pour déterminer leur âge.

 

6. Différents noms indiquent l'âge d'un cheval.

En général, les "bébés" chevaux sont appelés poulains tant qu'ils ont moins d'un an. Les yearlings, comme leur nom l'indique, caractérisent des chevaux âgés de 1 à 2 ans. Les pouliches désignent aussi les jeunes femelles.

Les juments sont des femelles âgées de plus de 4 ans, leurs homologues mâles étant appelés étalons, s'ils ne sont pas castrés. Les chevaux mâles castrés sont appelés hongres.

 

7. Les poulains boivent du lait.

Les poulains boivent généralement le lait de leur mère jusqu'à l'âge de 6 mois, mais certains peuvent arrêter de téter dès 4 mois. À partir de ce moment, ils commencent à manger des aliments solides comme de l'herbe.

 

 8. Les chevaux de course commencent leur entraînement dès leur plus jeune âge.

Plus précisément, ils commencent le débourrage dès l'âge de 18 mois - 2 ans, tandis que les chevaux de selle commencent seulement vers 3-4 ans. 

La règle générale étant de ne pas monter "intensément" un cheval avant l'âge de 4-5 ans. Cela permet aux os des chevaux de finir de se développer et de se renforcer sans faire courir de risques inutiles au cheval.

 

9. Traditionnellement, les races de chevaux se répartissent en trois catégories.

La première est celle des chevaux à sang chaud, dont les caractéristiques sont une endurance et vitesse ainsi qu'une sensibilité supérieures à celles des autres races. La deuxième est celle des chevaux à sang froid, qui se caractérise par une force supérieure, ce qui les rend aptes aux travaux attelés. Enfin, il y a les « demi-sang » généralement issus de croisements entre des chevaux à sang chaud et à sang froid. La plupart des chevaux de selle appartiennent en fait à la catégorie des chevaux à sang chaud.

 

10. Il ne reste qu'une seule race de cheval sauvage dans le monde.

Contrairement à leurs homologues domestiqués, le cheval de Przewalski reste la seule espèce de cheval sauvage qui subsiste. Les chevaux de Przewalski sont originaires de la campagne mongole. Par rapport aux chevaux domestiqués, le cheval de Przewalski a une silhouette trapue avec des pattes courtes.

En moyenne, ils mesurent entre 122 et 142 cm de hauteur pour 2,1 mètres de long et pèsent autour de 300 kg. Ils ont également la particularité génétique d'avoir 66 chromosomes dans leur ADN, contre 64 pour les autres chevaux.

 

     11. Une autre race de cheval sauvage est le Tarpan.

Appelé aussi cheval sauvage européen, le Tarpan a vécu autrefois à travers l'Europe et l'Asie occidentale. Avec le développement de la population humaine, les Tarpans ont décliné, pour finalement s'éteindre lorsque le dernier Tarpan connu est passé dans un zoo russe en 1909. D'après les archives historiques, les tarpans mesuraient entre 140 et 145 cm de haut, avec une crinière tombante, et étaient rayés sur le dos et les épaules.

De nombreux efforts ont été déployés pour faire renaître cette race historique : pendant de nombreuses années, les scientifiques ont tenté à plusieurs reprises de mélanger les races de chevaux existantes afin de reproduire les caractéristiques physiques du tarpan. Mais bien qu'ils ressemblent au Tarpan, les résultats présentent toujours des différences génétiques qui les séparent de ces derniers.

 

     12. Les propriétaires de chevaux leur mettent des fers pour protéger leurs pieds.

Les fers empêchent les sabots du cheval de s'user, car la kératine molle frappe le sol de manière répétée à chaque pas. Les fers sont généralement fabriqués en acier ou en aluminium, mais il n'est pas rare que d'autres matériaux soient utilisés. Parmi ces matériaux, on trouve le caoutchouc, le plastique, le titane, voire le cuivre. Pour les équiper, les fers sont cloués dans le sabot, mais cela ne fait pas du tout mal au cheval, tout comme le fait de couper les ongles d'un humain ne fait pas souffrir !

 

      13. Les sabots d'un cheval continuent de pousser tant qu'ils sont vivants.

Cela signifie également que les fers doivent être remplacés régulièrement pour suivre la croissance des sabots. Que les fers soient équipés ou non, le sabot doit être taillé. Bien que les spécificités varient d'un cheval à l'autre, la plupart des chevaux se font parer les sabots et remplacer les fers entre 5 et 8 semaines.

 

     14. Les Hanovriens font partie des races de chevaux les plus célèbres au monde.

Comptés parmi les chevaux à sang chaud, les Hanovriens sont issus d'un programme de sélection du début du 18ème siècle. Lancé par le roi George II, le programme d'élevage a mélangé plusieurs races plus anciennes pour produire le Hanovrien. Ces races comprenaient l'Andalou, le Cleveland Bay, le Holsteiner, le Mecklenburg, le Napolitain et le Pur-sang.

Le résultat fut un cheval particulièrement adapté à la traction de carrosses et d'attelages, et plus tard au transport de la cavalerie au combat. Après la Première Guerre mondiale, les Hanovriens sont devenus une race privilégiée pour les sports et l'équitation de loisir.

 

  1. Les catégories de chevaux ont leurs propres caractéristiques générales de taille et de poids.

Les chevaux légers font généralement entre 142 et 163 cm de hauteur, et pèsent entre 380 et 550 kg. Les grands chevaux, quant à eux, mesurent entre 157 à 173 cm de hauteur. Ces chevaux pèsent entre 500 et 600 kg.

Parmi ces catégories, les chevaux de travail ou de trait sont les plus grands, puisqu'ils mesurent entre 163 et 183 cm. Ces chevaux pèsent généralement entre 700 et 1000 kg !

 

16. Le plus petit cheval du monde vit aux États-Unis.

Né en 2001, Thumbelina ne mesure que 43 cm. Elle ne pèse également que 26 kg. C'est pas mal, non ?

 

17. Les poneys ne sont qu'un autre type de cheval.

La différence est généralement basée sur la taille, bien que les spécificités varient d'un pays à l'autre. La plupart des pays fixent la limite pour les poneys à 147-148 cm de hauteur au garrot. L'Australie, quant à elle, fixe la limite à 142 cm. Pour les États-Unis, la limite est de 145 cm de hauteur.

 

18. Tous les poneys ont des caractéristiques communes.

En général, les poneys ont les poils, une crinière et une queue plus épais que les autres chevaux. Ils ont également des jambes proportionnellement plus courtes, des épaules plus larges, des os plus lourds et un cou plus court et plus épais. Leur tête est également plus petite que celle des autres chevaux, avec un front large. En termes de tempérament, les poneys présentent généralement un tempérament plus calme que les chevaux.

 

19. Le plus grand cheval du monde a vécu au XIXe siècle.

Appelé à l'origine Samson, Mammoth était un cheval hongre né en 1846 dans le Bedfordshire, en Angleterre. Avec ses 219 cm de haut, le cheval a été judicieusement rebaptisé Mammoth. Il pesait 1 524 kg !

  1. Les chevaux peuvent se reproduire avec d'autres animaux.

Cela peut sembler être l'un des faits les plus improbables concernant les chevaux, mais ils peuvent s'accoupler avec des ânes : le fruit de cette union s'appelle la mule ! Les mules sont issues d'un âne mâle et d'une jument.

En revanche, un bardot vient d'un étalon et d'une ânesse. Les zèbres, les onagres et les kiang peuvent également s'accoupler. Quel que soit l'accouplement et son résultat, les hybrides ont tendance à naître stériles et sont incapables de se reproduire.

 

21. Les robes des chevaux ont des couleurs très varié.

Les scientifiques ont découvert pas moins de 13 variations génétiques de l'ADN des chevaux qui contrôlent leur coloration et continuent à en découvrir d'autres au fur et à mesure des recherches. Cela dit, tous les chevaux partagent la même coloration de base sous toutes leurs différences : alezan et noir.

 

22. Les os des jambes d'un cheval présentent certaines similitudes avec diverses parties du corps humain.

Les genoux d'un cheval ont une constitution similaire à celle des poignets humains. Les articulations entre les cuisses et les jambes ressemblent également à celles des chevilles humaines. Leurs jambes et leurs chevilles ressemblent aussi beaucoup à nos propres mains, tandis que leurs tibias ont une structure similaire à celle de nos poignets.

 

23. Les sabots des chevaux ont également la même matière que nos cheveux et nos ongles.

Plus précisément, ils sont fabriqués à partir de la kératine, une protéine.

 

24. Les chevaux arabes sont une race de chevaux à sang chaud.

Les chevaux arabes sont parmi les plus anciennes races connues, datant de 4 500 ans. Le cheval arabe a une tête réputée pour son raffinement et son front large. Il a également de grands yeux et de grands naseaux, mais un chanfrein relativement court. Leur vitesse et leur endurance en font souvent la monture de choix pour l'équitation d'endurance. Cela explique également pourquoi les chevaux arabes sont un choix de premier ordre pour les croisements avec d'autres chevaux.



25. Ironiquement, les chevaux belges descendent des chevaux de guerre les plus courants du Moyen Âge.

Originaires du Brabant belge, les chevaux belges sont parmi les plus forts du monde. Ils sont donc très sollicités pour les travaux attelés, bien que ces dernières décennies, ils soient également devenus populaires pour l'équitation de loisir et les spectacles.


Les chevaux belges ont une race cousine appelée le Brabant. Elle est en fait la plus ancienne des deux races. Avant la Seconde Guerre mondiale, le cheval belge et le Brabant étaient synonymes de la même race. Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale qu'ils sont devenus deux races distinctes, en raison de programmes d'élevage différents. En Europe, le Brabant a été élevé pour rendre leur corps plus épais et plus lourd. Aux États-Unis, les chevaux belges ont été élevés pour devenir plus grands et plus légers.

retrouve la race de ton cheval t-shirt

  1. Tous les chevaux sont herbivores.

Contrairement aux vaches, les chevaux n'ont qu'un seul estomac, c'est pourquoi ils ont de très longs intestins pour décomposer les matières végétales et en tirer le maximum de nutriments. Ils dépendent également de grandes populations de bactéries intestinales pour fermenter leur nourriture et en tirer encore plus de nutriments.

 

  1. Les chevaux ne peuvent pas vomir.

Cela rend les chevaux extrêmement vulnérables aux coliques, car ils ne peuvent pas relâcher la pression causée par l'accumulation de gaz dans leur estomac. Ils ne peuvent également pas expulser les matières indigestes de leur estomac. Rien qu'aux États-Unis, 64 000 chevaux meurent chaque année de complications liées aux coliques.

 

  1. Les chevaux ne voient pas ni le rouge, ni le vert.

Bien que les chevaux aient une excellente vue, de jour comme de nuit, leurs yeux ne peuvent percevoir ni la couleur rouge, ni la couleur verte.

 

  1. Les chevaux ont un bon sens de l'odorat.

Les chevaux ont un sens de l'odorat plus développé que les humains, mais ce n'est pas mieux que celui des chiens. Ils ont deux systèmes distincts pour sentir par les naseaux. Le premier passe par la cavité nasale pour atteindre les nerfs olfactifs. Le second se trouve sous la cavité nasale, au-delà d'un ensemble de glandes, dédiées à l'odorat et à la captation des phéromones.

 

  1. Les chevaux ont également un bon sens de l'ouïe.

Un cheval peut faire pivoter ses deux oreilles de 180°, ce qui lui permet d'entendre tout autour de lui avec une parfaite clarté . Cela leur donne une bien meilleure portée auditive que les humains.

 

  1. Les chevaux aiment certains types de musique.

Une étude britannique réalisée en 2013 a montré que les chevaux se sentent calmes et détendus lorsqu'ils écoutent de la musique classique et country. En revanche, cette même étude a découvert que le jazz et la musique rock agitaient les chevaux. D'une manière générale, il a finalement été conclu que tout bruit d'une force supérieure à 21 décibels provoque un stress chez les chevaux. C'est sans aucun doute l'un des faits les plus curieux les concernant.

 

  1. Certaines parties du corps d'un cheval sont plus sensibles au toucher que d'autres.

Les chevaux sont particulièrement sensibles autour des yeux, des oreilles et du nez. En général, les chevaux ont un très bon sens du toucher, au point qu'ils peuvent sentir un insecte se poser sur n'importe quelle partie de leur corps.

 

  1. Les chevaux ont un très bon sens du goût.

On peut les observer en train de cueillir leur nourriture et de trier les grains qu'ils préfèrent. Ainsi, les lèvres des chevaux peuvent tamiser les grains individuellement, lui permettant ainsi de manger ce qu'il préfère.

 

34. Les chevaux sont des animaux extrêmement sociaux.

Les chevaux se rassemblent et se déplacent en troupeaux de 3 à 20 individus, généralement dirigés par une femelle alpha. En plus de leur propre espèce, les chevaux sont également connus pour coexister et se lier avec d'autres animaux comme les chiens et les vaches.

 

 35. Les chevaux ont généralement 3 allures ou façons de se déplacer.

En moyenne, un cheval marche à 6,5 kilomètres par heure. Il peut trotter entre 13 et 19 kilomètres par heure, et galoper entre 19 et 24 kilomètres par heure. On parle souvent de la règle de 7 : 7kms/H au pas, 14kms/H au trot et 21kms/H au galop !

 

 36. Les chevaux ont un sens aigu de la fuite.

Face au danger, les chevaux ont tendance à s'échapper plutôt qu'à se battre, mais ils peuvent se battre férocement avec leurs sabots s'ils n'ont pas d'autre choix. Cela dit, ils sont également connus pour rester en alerte sur toutes les menaces potentielles : ils ont un instinct de "proie".

 

37. Les chevaux développent de mauvaises habitudes lorsqu'ils sont laissés seuls trop longtemps.

Tout comme un chien qui s'angoisse tout seul, un cheval solitaire peut commencer à mâcher du bois ou à avoir des tics : il peut se balancer tout seul, comme s'il était étourdi ou prendre appui avec ses dents sur une barrière pour avaler de l'air. Ce tic à l'appui est souvent synonyme d'ennui.

 

  1. Les chevaux peuvent dormir debout ou couchés.

Debout ou couchés, les chevaux préfèrent dormir en groupe, les chevaux solitaires ne faisant que des siestes, restant partiellement éveillés en cas de danger. Dans un groupe, les chevaux dorment à tour de rôle, certains restants éveillés pour surveiller le danger, ne dormant que lorsque les autres se réveillent et surveillent à leur tour.

 

  1. Les chevaux ne dorment pas longtemps.

En général, les chevaux ne restent endormis que pendant 15 minutes environ. Cependant, ils dorment plusieurs fois par jour.

 

  1. Les chevaux ne connaissent le sommeil paradoxal que lorsqu'ils sont couchés.

Le sommeil paradoxal est le type de sommeil dans lequel le dormeur peut faire l'expérience de rêves. Les chevaux ont besoin de dormir couché au moins une fois par semaine, sinon ils commencent à souffrir de privation de sommeil. Ils peuvent également s'endormir complètement en position debout : cette position, qui pourrait éventuellement se transformer en narcolepsie, peut s’avérer dangereuse.

 

  1. Certains sports équestres ont pour origine des pratiques militaires.

Le dressage, le concours complet et le saut d'obstacles ont tous été développés à partir d'exercices militaires. Le dressage est un sport où le cheval et son cavalier exécutent une série de mouvements prédéterminés.

Pour le saut d'obstacles, les chevaux et les cavaliers sautent une série d'obstacles, là encore pour démontrer leur habileté.

Le concours complet est une épreuve combinée, dans laquelle les chevaux et les cavaliers pratiquent le dressage, le cross et le saut d'obstacles pour démontrer leur talent. 

 

  1. Le rodéo est une démonstration de compétences pratiques.

L'art du rodéo ne consiste pas seulement à monter ou à tenir sur un cheval sauvage, mais il requiert également diverses compétences dans l’art de manier des lassos et en équipe.

  1. L'équitation d'endurance est un autre exemple de sport équestre.

En termes simples, l'équitation d'endurance fait référence aux courses de longue distance. En général, les courses d'endurance atteignent jusqu'à 160 km en une seule journée. Pour les épreuves de plusieurs jours, les courses peuvent couvrir des distances encore supérieures !

 

  1. Il existe trois types de courses de chevaux.

Il y a les courses de plat, où les chevaux s'élancent vers la ligne d'arrivée aussi vite qu'ils le peuvent au galop. Celui qui la franchit le premier devient le vainqueur.

Il y a ensuite le steeple chase (course de haies), qui consiste en plus à sauter des haies pendant la course.

Enfin, il y a les courses attelées, où le cavalier ne monte pas sur son cheval mais sur un sulky à deux roues tiré par son cheval au trot.

Quel que soit le type de course, les paris représentent une grande partie de la valeur économique de la course.

 

  1. Les chevaux de trait accomplissent diverses tâches dans le monde entier.

Dans les pays du tiers monde, plus de 100 millions de chevaux travaillent dans les secteurs de l'agriculture et des transports. Même dans les économies des pays riches, de nombreux chevaux continuent à travailler dans l'industrie forestière et l'exploitation du bois.

Les chevaux restent également utilisés pour rassembler le bétail, et servir en terrain difficile. Même les policiers montent encore les chevaux pour les patrouilles et le contrôle des foules.

 

  1. Les chevaux ont joué un rôle essentiel dans l'histoire de la guerre.

Qu'il s'agisse de tirer des chars ou de transporter la cavalerie au combat, les chevaux ont joué un grand rôle dans la guerre. La maîtrise des tactiques de cavalerie d'Alexandre le Grand a été essentielle à sa conquête de la Perse. Les compétences des Parthes en tant que troupes montées ont permis de stopper l'expansion romaine vers l'est à partir du 1er siècle avant JC.

Plus tard, les Mongols ont envahi l'Eurasie et ont construit le plus grand empire terrestre de l'histoire sur le dos de leurs chevaux. En Europe, le glamour et la légende des chevaliers viennent de la façon dont ils dominent le champ de bataille à dos de cheval. Ce n'est qu'avec la Première Guerre mondiale et l'adoption généralisée des mitrailleuses que la cavalerie est devenue obsolète. Aujourd'hui, les unités de cavalerie n'existent en grande partie qu'à des fins cérémoniales, mais restent en usage pratique pour les unités censées combattre en terrain difficile.

 

  1. Le tir à l'arc monté est un sport et un art au Japon.

Appelé yabusame, ce sport met en scène des archers en armure traditionnelle de samouraïs qui montent à cheval autour d'une piste. En faisant le tour de la piste, ils utilisent un arc et des flèches pour tirer sur des cibles situées à différents endroits autour de la piste. Les mains occupées par leurs armes, ils doivent guider leur monture uniquement à l'aide de leurs cuisses et de leurs jambes.

L'entraînement prend des années, seuls les archers les plus expérimentés étant autorisés à participer aux épreuves officielles. Ces événements sont très médiatisés, parfois même visionnés par l'empereur lui-même. Ils sont également présentés sous forme de spectacle pour des invités de même profil, dont d'anciens présidents américains comme Ronald Reagan, George W. Bush et Barack Obama lors de leurs visites au Japon.

Le prince Charles du Royaume-Uni a déjà assisté à une démonstration de yabusame.

En 2001, le Royaume-Uni en a même organisé une dans le cadre de la visite du prince Naruhito. Le Prince Charles a été très impressionné par les compétences des cavaliers, et plus encore par l'ancienneté de la tradition yabusame.

 

  1. L'un des chevaux les plus célèbres de la fiction est le cheval de Troie.

Cette statue en bois en forme de cheval a conduit à la chute de Troie. Les guerriers grecs se sont cachés à l'intérieur de la statue creuse : sans se méfier, les Troyens ont introduits la gigantesque statue au sein de leurs murailles. La nuit, les quelques soldats d’élite cachés en sont sortis et ont ouvert les portes, permettant aux armées grecques de prendre d'assaut la ville de Troie.

Le cheval de Troie partage désormais son nom avec une série de logiciels malveillants tristement célèbres. Les formes particulièrement malveillantes de Chevaux de Troie fournissent des portes dérobées pour permettre aux pirates d'accéder aux ordinateurs sans que personne ne les remarque.

D'autres formes téléchargent des informations personnelles de l'ordinateur ou infectent d'autres matériels et appareils connectés. Elles suppriment également les fichiers des ordinateurs infectés.

  1. Les chevaux sont apparus dans l'art depuis la préhistoire.

Que ce soit dans les peintures rupestres de l'homme préhistorique, chez les peintres modernes ou chez d'autres artistes, les chevaux ont toujours eu une place dans l'art. Parfois ils sont accompagnés par des personnes, d'autres fois ils sont seuls. Au XIXe siècle, les peintres impressionnistes aimaient particulièrement utiliser le cheval comme sujet de leurs œuvres.

 

  1. Les chevaux ont également une place dans les religions du monde entier.

Dans la religion scandinave, le dieu Odin montait un cheval à six jambes appelé Sleipnir. Au Pays de Galles et en Irlande, des personnages légendaires comme Rhiannon et Macha, ont la particularité d'avoir toujours été représentés en train de monter des chevaux blancs. Pendant ce temps, l'un des avatars du dieu indien Vishnu, Hayagriva, avait une tête de cheval.

 

  1. L'équitation a des effets thérapeutiques.

Il ne s'agit pas seulement de monter à cheval non plus, même la simple compagnie d'un cheval s'est avérée être une méthode thérapeutique efficace. En se liant avec les chevaux, les gens ont tendance à avoir plus confiance en eux et se sentent encouragés à gagner en indépendance dans leur vie

 

  1. Les chevaux produisent du lait.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les humains peuvent aussi boire du lait de cheval. En Mongolie, le lait de cheval est utilisé comme base pour le kumis, une boisson alcoolisée originaire du pays. Le crin de cheval est également utilisé dans la fabrication d'instruments de musique, tandis que les hormones extraites de l'urine des juments en gestation sont également utilisées pour fabriquer certains médicaments.

 

  1. Les Mongols avaient l'habitude de boire le sang de leurs chevaux.

Ils le faisaient généralement lors des longues marches et des campagnes. Les historiens attribuent même à cette pratique le fait qu'ils se déplaçaient si loin et si vite sans avoir besoin de se ravitailler. Les chevaux pouvaient simplement remplacer le sang perdu lorsqu'ils paissaient en marche, et les Mongols se nourrissaient du sang de leurs chevaux. C'est sans aucun doute l'un des faits les plus troublants concernant les chevaux.

 

  1. Les gens peuvent fabriquer du cuir à partir de la peau de cheval.

Les gens pensent généralement aux crocodiles et autres reptiles, ainsi qu'aux vaches et au bétail lorsqu'ils pensent à fabriquer du cuir. Cependant, la peau de cheval est également utilisable pour la fabrication du cuir et a historiquement été utilisée pour fabriquer du cuir pour les bottes, les vestes, les balles et gants de baseball.

 

  1. Les chevaux bénéficient également de la vaccination.

Si la vaccination est efficace pour les chats et les chiens, elle l'est aussi pour les chevaux, bien sûr. Ces vaccins comprennent la grippe, le tétanos et la rage.

 

  1. Les chevaux ne peuvent pas toujours rester dans un box.

Dans certains vieux films et romans, on montre des cavaliers monter à cheval au moins une fois par jour. Pour rester en bonne santé, les chevaux gardés à l'écurie ont besoin de se défouler et de se dégourdir pendant quelques heures par jour. Ils ne doivent pas nécessairement être montés, mais ils ont besoin de marcher pendant un certain temps pour être en pleine santé.


Laissez un commentaire

Recevez nos articles dans votre boite email.